• Image du Blog chezmanima.centerblog.net

     

    Image du Blog chezmanima.centerblog.net

    Image du Blog chezmanima.centerblog.net

    Image du Blog mamietitine.centerblog.net

    trois Rois Mages bien dirigés
    par une étoile du berger,
    dans la crèche ont déposé
    des présents pour le nouveau-né.

    pour fêter cet évènement,
    dans chaque foyer tous les ans,
    on célèbre L'Epiphanie
    autour d'un bon gâteau exquis.

    Quelle soit briochée ou fourrée,
    cette couronne bien dorée,
    cache dans un de ses morceaux
    une fève au dessin bien beau.

    celui qui pourra la trouver
    sera roi pour une journée,
    et choisira une fiancée
    qui sera reine à ses côtés.


    amis(e) gourmands(e), rassurez-vous,
    ce gâteau si bien décoré,
    pourra toujours se déguster
    durant tout le mois de Janvier.

     

    Image du Blog mamietitine.centerblog.net

    Lors des Saturnales (fêtes romaines sur la fin du mois de décembre et au commencement de janvier), les Romains désignaient un esclave comme « roi d’un jour ». Les Saturnales étaient en effet une fête d’inversion des rôles afin de déjouer les jours néfastes de Saturne, divinité chtonienne. Au cours du banquet (au début ou à la fin des Saturnales, selon les différentes époques de la Rome antique) au sein de chaque grande familia, les Romains utilisaient la fève d’un gâteau comme « bulletin de vote » pour élire le « Saturnalicius princeps » (Maître des Saturnales ou Roi du désordre). Cela permettait de resserrer les affections domestiques et donnait au « roi d’un jour » le pouvoir d’exaucer tous ses désirs pendant la journée (comme donner des ordres à son maître) avant d’être mis à mort, ou plus probablement de retourner à sa vie servile à l’issue de celle-ci. Pour assurer une distribution aléatoire des parts de galette, il était de coutume que le plus jeune se place sous la table et nomme le bénéficiaire de la part qui était désignée par la personne chargée du service (d’où l’usage toujours vivant de « tirer les rois »). Tacite écrit que, dans les fêtes consacrées à Saturne, il était d’usage de tirer au sort la royauté[3]. Étienne Pasquier a décrit dans ses Recherches de la France[4] les cérémonies qui s’observaient en cette occasion : « Le gâteau, coupé en autant de parts qu’il y a de conviés, on met un petit enfant sous la table, lequel le maitre interroge sous le nom de Phébé (Phœbus ou Apollon), comme si ce fût un qui, en l’innocence de son âge, représentât un oracle d’Apollon. À cet interrogatoire, l’enfant répond d’un mot latin domine (seigneur, maître). Sur cela, le maître l’adjure de dire à qui il distribuera la portion du gâteau qu’il tient en sa main, l’enfant le nomme ainsi qu’il lui tombe en la pensée, sans acception de la dignité des personnes, jusqu’à ce que la part soit donnée où est la fève ; celui qui l’a est réputé roi de la compagnie encore qu’il soit moindre en autorité. Et, ce fait, chacun se déborde à boire, manger et danser. »

    C’est cet usage qui est passé jusqu’à nous. On en retrouve la trace non seulement dans le rituel de la galette des Rois, mais aussi dans la fête des Fous médiévale et des « rois et reines » des carnavals actuels.

     

    Image du Blog chezmanima.centerblog.net

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  • Image du Blog zezete2.centerblog.net

     

    Le Sapin de Noel.

    Un soir d'hiver, le vent souffla et une pomme de pin chuta.

    La tempête l'emporta au loin et elle devint un beau sapin.

    Cet arbre trônait, seul et fier au cur d'une jolie clairière

    Il n'était pas vraiment très grand mais c'était le plus élégant.

    Ses branches accueillaient des oiseaux ou abritaient d'autres animaux

    qui venaient parfois lui parler le langage de la forêt,

    ils lui racontaient que Noël est une fête très cruelle, et qu'à cette époque,

    les humains se changent en tueurs de sapins,

    Mais lui pensait qu'on ne peut pas tuer un arbre comme cela

    même si chaque hiver apportait des bruits de haches toujours plus près.

    Un jour pourtant, il entendit un sapin tomber dans un cri,

    Il comprit alors que son tour n'était plus qu'une question de jours.

    La semaine suivante, une famille jeta son dévolu sur lui

    Mais les enfants n'ont pas voulu qu'à coups de hache,

    papa le tue.

    Pour faire plaisir à ses enfants, il creusa délicatement La terre tout autour du sapin

    et l'emporta avec grand soin.

    Enfin arrivé sous leur toit, le sapin en devint le roi Il fut habillé de couleur

    et paré de tous les honneurs, Les cadeaux tellement convoités furent déposés à ses pieds

    Et il passa ainsi les fêtes couronné d'argent à son faîte.

    Il entendit même le vu "Que mes parents s'entendent mieux"

    Qu'à genoux, la petite fille fit sous le vert de ses aiguilles.

    Quand fut passé le jour de l'an, à la demande des enfants,

    Les parents unis rapportèrent le beau sapin à sa clairière.

    La nuit suivante, ses amis, animaux se sont réunis

    Pour écouter ce beau sapin revenu de chez les humains.

    Il leur parla d'une petite fille qui fit un voeu sous ses aiguilles

    D'amour, de joie, de chants, de paix:

    "Les hommes ne sont pas si mauvais".

    Les mois passèrent et un beau soir ses sanglots ils attendirent dans le noir:

    Un enfant s'était égaré pendant que ses parents campaient.

    Des animaux s'en approchèrent ;

    ils se souvenaient que naguère un sapin leur avait parlé d'enfants qui l'avaient épargné.

    Ils eurent tôt fait de retrouver l'endroit où les parents étaient

    Et en jouant, guidèrent l'enfant droit vers les bras de sa maman.

    Au même moment, le vent souffla, et une pomme de pin chuta.

    Cette histoire n'est peut-être pas vraie mais moi,

    ça me plaît de penser Que là-bas dans une clairière vit encore un beau sapin vert. auteur :

    Image du Blog papillondavril.centerblog.net

    Image du Blog adelette.centerblog.net.

    Image du Blog bullies.centerblog.net
    Image du Blog ladyoftheswamps.centerblog.net

    Image du Blog mamietitine.centerblog.net

    Image du Blog cheznectarine.centerblog.net


     Image du Blog mamietitine.centerblog.net

    C'est Noël tous les jours

    C'est Noël chaque fois qu'on essuie une larme dans les yeux d'un enfant

    C'est Noël chaque fois qu'on dépose les armes et chaque fois qu'on s'entend

    C'est Noël chaque fois qu'on arrête une guerre et qu'on ouvre les mains

    C'est Noël chaque fois qu'on force la misère à reculer plus loin

    C'est Noël sur la terre chaque jour

    Car Noël, mon frère, c'est l'Amour

    C'est Noël quand nos coeurs oubliant les offenses sont vraiment fraternels

    C'est Noël quand enfin se lève l'espérance d'un amour plus réel

    C'est Noël quand soudain se taisent les mensonges faisant place au bonheur

    C'est Noël dans les yeux du pauvre qu'on visite sur son lit d'hôpital

    C'est Noël dans le coeur de tous ceux qu'on invite pour un bonheur normal

    C'est Noël dans les mains de celui qui partage aujourd'hui notre pain

    C'est Noël quand le gueux oublie tous les outrages et ne sent plus sa faim

    C'est Noël sur la terre chaque jour

    Car Noël, mon frère, c'est l'Amour


     

    Image du Blog cheznectarine.centerblog.net

     

    Image du Blog mamietitine.centerblog.net

     

    Image du Blog adelette.centerblog.net

     

     


    19 commentaires
  • Image du Blog magnolias.centerblog.net


    Bonne journée, très bonne semaine et tendres pensées mes amies (is)

     

    ?File:Carhaix 29 Chapelle Sainte-Anne statue de sainte Catherine d'Alexandrie.jpg

     

     

     

    Catherine d'Alexandrie est une vierge et martyre qui aurait vécu aux IIIe et IVe siècles. La tradition situe sa naissance à Alexandrie vers 290 et sa mort, dans la même ville, vers 307. Sa légende, et donc son culte, ne s'est cependant répandu qu'après les Croisades.

    Sa fête, le 25 novembre, donne lieu à diverses célébrations populaires, dont celles des jeunes filles à marier de plus de vingt-cinq ans, appelées les catherinettes.

     

    0d23d4a4.gif

     Vive sainte catherine avec bouquets de rose ancienne

     

    Image du Blog chezmanima.centerblog.net

    Image du Blog chezmanima.centerblog.net


    27 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique